Connaissez-vous les principaux facteurs de risque ?

Retour à Cardiovasculaire


Face aux maladies cardiovasculaires, tous les individus ne sont pas égaux et le risque cardiovasculaire est déterminé par des facteurs de risque propre à chaque individu.

 

Face aux maladies cardiovasculaires, tous les individus ne sont pas égaux et le risque cardiovasculaire est déterminé par des facteurs de risque propre à chaque individu. Les facteurs de risque se partagent en 2 catégories : ceux qui sont modifiables, c'est-à-dire sur lesquels vous pouvez agir, et ceux qui ne sont pas modifiables.

Les facteurs de risque non modifiable sont le sexe, l’âge ou l’hérédité. 

Les facteurs de risque modifiables et sur lesquels vous pouvez agir sont les suivants :

  • Le tabagisme : le tabac favorise le rétrécissement des artères, la formation de caillots et l’apparition de troubles du rythme cardiaque. En arrêtant de fumer, le risque de maladie cardiovasculaire devient équivalent, au bout d’une année, à une personne n’ayant jamais fumé.
  • Le diabète : si vous souffrez d’un diabète mal contrôlé, l’excès de glucose dans votre sang peut endommager les parois de vos artères. Il est dont important de bien surveiller son diabète pour pouvoir maitriser son risque cardiovasculaire.
  • L’hypertension artérielle : elle se caractérise par une pression du sang sur la paroi des artères qui va obliger votre cœur à faire plus d’efforts pour pomper le sang à travers les vaisseaux sanguins. Une hypertension artérielle maitrisée permet de mieux contrôler son risque cardiovasculaire.
  • Le cholestérol : on distingue deux types de cholestérol : le bon (HDL cholestérol) et le  mauvais (LDL cholestérol). Lorsque le « mauvais cholestérol » est en excès il s’accumule sur les parois des artères sous forme de dépôt graisseux. Veillez à faire surveiller régulièrement votre cholestérol qui pourrait, au fil des années, ralentir et même bloquer la circulation du sang.
  • L’obésité : on parle de surpoids lorsque l’indice corporelle est supérieur à 25, d’obésité s’il est supérieur à 30. L'augmentation du risque cardiovasculaire débute à partir d'un IMC de 27, qu’il est donc important de surveiller.
  • La sédentarité : afin de renforcer le capital santé de votre cœur, The American Heart Association recommande de pratiquer au moins 30 minutes d’exercice physique d’intensité moyenne au moins 5 fois par semaine.
  • L’alcool : 3 verres de vin par jour pour l’homme et deux verres pour la femme augmentent le risque cardiovasculaire.

 

 


Autres articles :

haut de page

Hôpital Américain de Paris - 63, Bd Victor Hugo 92200 Neuilly-sur-Seine - France - Tél : +33 (0)1 46 41 25 25

HDN CODE

American Hospital Of Paris