Prévenir, reconnaître et agir contre l’ostéoporose

Retour à Santé de la Femme


A l’occasion de la journée mondiale contre l’ostéoporose, L’Hôpital Américain de Paris a organisé une réunion grand public sur ce thème le mardi 14 octobre 2014.

 

L’ostéoporose est une maladie très fréquente chez les personnes âgées, en particulier chez les femmes après la ménopause.

25 % des femmes de plus de 65 ans et 50 % des femmes de plus de 80 ans en sont atteintes
4 femmes sur 10 sont exposées au risque de fracture due à la fragilité de leur os avant la fin de leur vie

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose se caractérise par la diminution de la densité des os  ainsi que la perturbation de leur architecture interne. Elle entraîne une plus grande fragilité osseuse et peut être à l’origine de fractures qui mettent en jeu le pronostic vital (fracture du col du fémur) et également de troubles morphologiques (pertes de taille, cyphose).

Les fractures liées à l’ostéoporose sont le plus fréquemment des fractures vertébrales (50 000 à 75 000/an), du col du fémur (50 000/an) et du poignet (35 000 /an).


ostéoporose
Fracture vertébrale

 

Quels facteurs de risque ?

  • Être une femme
  • Âge supérieur à 60 ans 
  • Tabac,  Alcool
  • Ménopause précoce avant 40 ans
  • Minceur excessive (IMC inférieur à 19)
  • Antécédent de fracture du col fémoral chez le père ou la mère
  • Antécédent de fracture pour un traumatisme mineur
  • Une corticothérapie orale à dose importante pendant une durée d'au moins trois mois consécutifs (en cours ou passée) 
  • Un autre traitement ou une affection responsable d'ostéoporose (hyperthyroïdie, polyarthrite rhumatoïde, hyperparathyroïdie)

 

Quel diagnostic ?

L’ostéoporose est une maladie silencieuse, dont les signes d’alerte sont les suivants : perte de la taille (+ de 4 cm), fracture de fragilité et antécédents familiaux de fractures de fragilité.

La technique de  diagnostic de référence de l’ostéoporose est l’ostéodensitométrie, examen rapide et peu irradiant qui mesure la densité osseuse du sujet au niveau du col du fémur et du rachis lombaire. L’ostéodensitométrie est  prescrite après examen des facteurs de risque du sujet.

ostéoporose
Ostéodensitomètre biphotonique

Pour plus d’information sur l’ostéodensitométrie

Dans les cas où l’ostéodensitométrie est normale, sans fracture, des règles hygiéno-diététiques en prévention sont à mettre en place : une activité physique régulière, des apports en vitamine D et calcium suffisants et l’arrêt du tabac.

Dans les cas difficiles, il est possible de s’aider d’un questionnaire en ligne « FRAX » qui prédit le risque de fracture à 10 ans et permet ainsi d’aider aux décisions thérapeutiques.

Quels sont les traitements indiqués ?

Le traitement d’une ostéoporose constituée comporte :

  • Mesures hygiéno-diététiques déjà envisagées
  • Traitement médicamenteux

Le traitement le plus courant est le traitement par bisphosphonates (en comprimé ou perfusion), prescrit habituellement pour une durée moyenne de 5 ans. Les comprimés doivent être ingérés en position verticale pour empêcher la stagnation dans l’œsophage.
Les effets secondaires possibles : troubles digestifs, l’ostéo-nécrose de la mâchoire est une complication rarissime de ce traitement ayant été décrit principalement chez des femmes atteintes de cancer et reçoivent par intra veineuse de fortes doses de bisphosphonates.
Il est tout de fois plus prudent avant d’envisager un traitement par bisphosphonates de s’assurer de la qualité de l’appareil dentaire.
Il existe également, le raloxifène, le tériparatide, denosumab (dernier des traitements sur le marché, efficace et bien toléré)

  • Prévention des chutes :
    • Se débarrasser des meubles et des bibelots encombrants 
    • Dégager les couloirs et les endroits de passage 
    • Ne pas s’asseoir sur un fauteuil ou sur une chaise à roulettes 
    • Proscrire tout tapis, notamment au pied du lit 
    • Installer des barres d'appui dans les toilettes et dans la salle de bains 
    • Ranger à portée de main les objets souvent utilisés pour éviter d'avoir à monter sur une chaise pour les attraper 
    • Multiplier les sources d'éclairage pour limiter les zones d'ombre et prévoir une veilleuse la nuit entre la chambre et les toilettes 
    • Bien ranger les fils électriques pour ne pas risquer de se prendre les pieds dedans (de même avec le tuyau d'arrosage dans le jardin)
    • Préférer les chaussures fermées, qui tiennent bien le pied pour marcher 
    • Eviter les vêtements trop longs ou trop larges dans lesquels on peut se prendre les pieds
    • Chirurgie de la cataracte
    • Suppression des médicaments inutiles

 

Pour plus d’information :
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1751307/fr/les-medicaments-de-losteoporose?xtmc=&xtcr=2


Autres articles :

haut de page

Hôpital Américain de Paris - 63, Bd Victor Hugo 92200 Neuilly-sur-Seine - France - Tél : +33 (0)1 46 41 25 25

HDN CODE

American Hospital Of Paris