Les biopsies ciblées de prostate réalisées par voie transpérinéale et sous anesthésie locale à l’Hôpital Américain de Paris

6 juillet 2020
biopsies

Grâce au développement de nouveaux outils et de nouvelles techniques dans le dépistage du cancer de la prostate permettant d’éviter un sur-diagnostic, l’Hôpital Américain de Paris développe son activité en soins externes pour réaliser des biopsies ciblées de prostate par voie transpérinéale. Réalisé sous anesthésie locale, cet examen permet de diminuer considérablement le risque d’infection et d’améliorer le taux de détection en préservant le confort du patient.

Aujourd’hui, la réalisation d’une IRM de prostate permet de mieux identifier les patients qui nécessitent une biopsie de prostate. En cas de dosage du PSA élevé ou d’une palpation anormale lors du toucher rectal, cet examen d’imagerie, lorsqu’il est normal, permet d’éviter à un patient sur 4 une biopsie de prostate inutile. Lorsque l’IRM identifie une zone suspecte (cible), une nouvelle technologie permet de guider les biopsies par échographie en réalisant une fusion d’images avec l’IRM. En réalisant moins de prélèvements mais avec davantage de précision directement dans cette cible, on détecte davantage les cancers agressifs et moins les cancers indolents, ce qui réduit le risque de sur-diagnostic qui pouvait conduire à un sur-traitement (1).

Alors que les biopsies de prostate peuvent être réalisées par voie transrectale ou par voie transpérinéale, la voie transrectale est récemment remise en cause du faite d’un risque élevé d’infection (jusqu’à 17,5%) (2). L’équipe d’urologie de l’Hôpital Américain de Paris propose désormais la voie transpérinéale sous anesthésie locale aux patients. Cette technique innovante, sans douleur, consiste à prélever les échantillons de tissu prostatique en passant par la peau au lieu de passer à travers le rectum. De plus en plus répandue en Amérique du Nord, et quasiment inexistante en France, la biopsie ciblée de prostate par voie transpérinéale sous anesthésie locale réduit considérablement le taux d’infection qui devient presque nul, ainsi que l’ensemble des autres complications possibles. A l’Hôpital Américain de Paris, ces prélèvements ciblés au travers du périnée sont réalisés sous anesthésie locale, en soins externes, ce qui permet de diminuer l’anxiété des patients face à l’examen, et d’améliorer leur confort.

De plus, une étude rapportant un niveau de douleur extrêmement faible des patients lors de la réalisation d’une biopsie ciblée selon cette technique (1,3 sur une échelle visuelle de 10) sera présentée par l’équipe de l’Hôpital Américain de Paris lors du prochain congrès de l’Association Européenne d’Urologie - European Association of Urology.

Sources & crédits

1. Ahmed H.U., Bosaily A.E., Brown L.C., Gabe R., Kaplan R., Parmar M.K., et al. Diagnostic Accuracy of Multi-Parametric MRI and TRUS Biopsy in Prostate Cancer (PROMIS): A Paired Validating Confirmatory Study. Lancet. 2017 Feb 25; 89(10071):815-22.

2. Ehdaie B., Vertosick E., Spaliviero M., Giallo-Uvino A., Taur Y., O'Sullivan M., et al. The impact of repeat biopsies on infectious complications in men with prostate cancer on active surveillance. J Urol. 2014 Mar; 191(3):660-4.

3. Grummet, J., Gorin, M.A., Popert, R. et al. “TREXIT 2020”: why the time to abandon transrectal prostate biopsy starts now. Prostate Cancer Prostatic Dis 23, 62–65 (2020). https://doi.org/10.1038/s41391-020-0204-8

American Hospital of Paris
2020-09-8T17:21:13