Échographie de stress

L'échographie de stress permet au radiologue d'analyser les modifications du muscle cardiaque pendant une période de stress et de récolter ainsi de nombreuses informations sur l’état cardiaque du patient

L'échographie cardiaque de stress

L'échographie de stress permet au radiologue d'analyser les modifications du muscle cardiaque pendant une période de stress et de récolter ainsi de nombreuses informations sur l’état cardiaque du patient.

Elle est utile dans de nombreuses situations : détection d'une maladie coronaire, détection de resténose, évaluation des problèmes valvulaires et des facteurs pronostics de récupération, analyse de la viabilité du muscle cardiaque après infarctus.

L'échographie de stress peut être conduite de manière physiologique, lors d’un effort  ponctuel provoqué (échocardiographie d’effort) ou de manière pharmaceutique par injection d'un médicament (la dobutamine).
Soumis à ces stimuli, le muscle cardiaque consomme plus d’oxygène. Pour répondre à cette demande, le débit sanguin s’accélère et la fréquence cardiaque augmente.

  • L’échocardiographie d’effort est pratiquée  grâce à une table ergométrique spéciale où le patient est installé. Contrairement aux échographies d’effort habituelles qui consistent à faire passer une échographie à un patient après  l’effort, cette nouvelle méthode permet de mener en simultané effort et observations échographiques. Les données récoltées sont ainsi beaucoup plus précises.
  • L’échographie par injection de dobutamine est encore moins invasive pour le patient. La dobutamine, administrée par voie intra-veineuse, provoque pendant une dizaine de minutes une accélération progressive de la fréquence cardiaque et augmente la contractilité du myocarde. Le cardiologue peut observer en même temps les effets de ce « stress » sur l’échographe, sans que le patient n’ait à bouger. Cette méthode est particulièrement utile pour les patients fatigués ou en incapacité de se déplacer.
American Hospital of Paris
2020-08-27T14:27:38