header syndrome métabolique

Le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique rassemble plusieurs anomalies cliniques et biologiques - pour la plupart réversibles - qui prédisposent un individu à développer ultérieurement de vraies maladies : diabète de type 2 et maladies cardiovasculaires en particulier.

L’identification précoce de ce syndrome métabolique permet de rectifier les règles d’hygiène de vie, ce qui peut permettre de prévenir l’installation définitive de ces maladies.

Un sujet est atteint du syndrome métabolique lorsqu’il présente une obésité abdominale (tour de taille supérieur à 94 cm chez les hommes et 80 cm chez les femmes) et au moins deux des facteurs suivants:

  • taux élevé de triglycérides,
  • faible taux de cholestérol HDL (« bon » cholestérol),
  • pression artérielle élevée,
  • élévation de la glycémie veineuse au-dessus de la limite normale, sans véritable diabète.


Un satellite important de ce syndrome métabolique est la stéato-hépatite dysmétabolique (Non Alcoolic Steato Hepatitis ou NASH) qui associe une stéatose hépatique (stockage excessif de graisse dans le foie) et élévation des enzymes du foie. Cette NASH doit être systématiquement recherchée au cours du syndrome métabolique car elle fait le lit de la fibrose hépatique (par irritation chronique du foie) dont l’évolution ultime après plusieurs années est la cirrhose qui peut elle-même se compliquer de cancer du foie (carcinome hépato cellulaire).


Le dépistage et la prise en charge de ces anomalies est donc essentiel, l’Hôpital Américain de Paris met en œuvre un protocole de recherche qui étudie ce syndrome métabolique et ses complications hépatiques ou cardiovasculaires en particulier.
 

American Hospital of Paris
2020-01-28T16:03:24