Varices vulvaires et périnéales

Les varices vulvaires et périnéales, qu’est-ce que c’est ?

Les varices vulvaires et périnéales sont des veines pathologiques dilatées qui sont retrouvées dans la région péri-vulvaire, autour des grandes lèvres et au niveau du périnée. Elles sont liées à une insuffisance veineuse pelvienne, qui peut être secondaire à une grossesse ou pas.

Les varices vulvaires peuvent apparaître pendant la seconde partie de la grossesse (après le 5ème mois). Habituellement elles disparaissent après l’accouchement. Néanmoins chez certaines patientes, elles peuvent persister.

Quels sont les signes cliniques évocateurs ?

L’examen permet habituellement de retrouver des varices visibles à l’œil nu dans la région péri-vulvaire et au niveau du périnée. Ces varices peuvent s’étendre vers la racine de la cuisse, ou en profondeur vers le pelvis ou la région anale (il peut alors s’y associer une symptomatologie hémorroïdaire).

L’aspect des varices peut varier dans le temps. Dans certains cas, les varices n’apparaissent qu’au moment des cycles, ou après un rapport sexuel. Elles peuvent même rester invisibles si elles sont trop profondes.

Les varices s’accompagnent généralement de douleurs au niveau de la région touchée, mais aussi de démangeaisons ou de gonflements. Il peut s’y associer des dyspareunies, qui sont des douleurs survenant dans les suites d’un rapport sexuel.

Quels sont les facteurs de risques de développer des varices vulvaires et périnéales ?

La grossesse est le principal facteur de risque. En effet, l’hyperpression induite par la présence du fœtus entraîne une compression de la région pelvienne qui empêche le retour veineux. Le sang stagne alors dans les veines de la région du périnée et de la vulve, qui se dilatent et entraînent les symptômes. Habituellement, au moment de l’accouchement, la levée de la pression permet de rétablir une circulation normale. Néanmoins chez certaines patientes, notamment après plusieurs grossesses, les veines sont endommagées, restent dilatées et provoquent des symptômes. 

Comment est réalisé le diagnostic de varices vulvaires et périnéales au sein de l’Hôpital Américain de Paris ?

Contrairement aux varices pelviennes qui sont plus profondes et non visibles, les varices péri-vulvaires et périnéales sont habituellement visibles à l’œil nu, ce qui permet un diagnostic facilité.

Un écho-doppler est généralement réalisé en complément, qui permet de faire une cartographie des veines touchées, et qui permet également de rechercher des varices pelviennes associées (varices dans le territoire utérin et péri-ovarien), ou une atteinte veineuse des membres inférieurs.

L’IRM ou le scanner peuvent être demandé par le médecin dans certaines situations (recherche d’une atteinte bilatérale, recherche de reprise par des collatérales ou de point de fuite profond).

Quels sont les différents traitements mis en place au sein de l’Hôpital Américain de Paris pour traiter les varices vulvaires et périnéales ?

Le traitement repose d’abord sur les mesures hygiéno-diététiques :

  • Port de contention veineuse (chaussettes, bas ou collants) pour améliorer le retour veineux, notamment pendant les grossesses
  • Eviter le croisement des jambes lors de la position assise
  • Eviter les bains trop chauds
  • Eviter le port de vêtements trop serrés sur la région pelvienne
  • Faciliter le drainage veineux, à l’aide de massage, ou d’une activité sportive (natation, randonnée), ou des jets d’eau froide
  • En cas de poussée douloureuse, l’application de glace peut soulager les douleurs

     

Lorsque l’atteinte est trop importante, ces mesures deviennent insuffisantes. Il faut alors discuter un traitement endovasculaire par embolisation.

L’embolisation est le traitement de première intention des varices pelviennes et périnéales symptomatiques résistantes à un traitement médical bien conduit. Elle consiste à boucher les veines endommagées de la région périnéale et péri-vulvaire, qui ne sont plus fonctionnelles. Comme ces varices sont souvent associées à des varices pelviennes, ce sont les veines pathologiques à la fois du pelvis et de la région périnéale qui sont occluses, en une seule ou plusieurs sessions. Généralement, les veines sont bouchées à l’aide d’une combinaison de colle biologique et de mousse sclérosante, avec parfois également la mise en place de coils qui sont de ressort de platines permettant d’occlure les vaisseaux les plus larges.

Lorsque le bilan diagnostic est bien réalisé et que l’embolisation cible l’ensemble des veines atteintes, les résultats sont excellents. Il est néanmoins nécessaire d’être pris en charge dans un centre spécialisé dans ce type de pathologie. L’hôpital Américain dispose d’un plateau technique complet avec salle de bloc, IRM, doppler. Nos praticiens (médecins vasculaires, radiologues, gynécologues) ont une forte expérience dans la prise en charge de cette pathologie complexe, de diagnostic souvent difficile, pouvant entraîner une souffrance importante, et pour laquelle des traitements efficaces existent, dès lors que le bon diagnostic est posé.

Pour en savoir plus sur l'embolisation des varices

Learn more
American Hospital of Paris
2023-07-3T18:04:45