Robot Thyroïde

Cancer de la thyroïde

Le traitement du cancer de la thyroïde à l’Hôpital Américain de Paris repose sur une prise en charge multidisciplinaire qui associe de nombreux spécialistes.

Sur quoi repose le traitement du cancer de la thyroïde a l’Hôpital Américain de Paris ?

Le diagnostic est posé par les endocrinologues et les thyroïdologues. Si celui-ci évoque la présence d’une tumeur indéterminée ou d’une tumeur cancéreuse, un traitement chirurgical est discuté lors d’une réunion de concertation pluridisciplinaire.

Quels examens sont nécessaires au préalable du traitement ?

L’ensemble des examens indispensables au diagnostic, comme ceux préalables à une intervention chirurgicale, peuvent être réalisés à l’Hôpital Américain de Paris. L’établissement dispose en effet de plateaux medico-techniques de dernière génération (échographe de haute précision, scintigraphie…) et de la présence de médecins spécialistes de renommée internationale (thyroïdologue, spécialiste en médecine nucléaire, anatomopathologiste, cytologiste des tumeurs thyroïdiennes) permettant de réaliser un diagnostic extrêmement précis d’une tumeur thyroïdienne.

Une fois les examens nécessaires effectués, l’équipe décide conjointement dans le cadre d’une réunion de concertation pluridisciplinaire de la prise en charge chirurgicale des patients.

La particularité de la prise en charge chirurgicale des tumeurs thyroïdiennes à l’Hôpital Américain de Paris repose sur l’utilisation du robot chirurgical. Un chirurgien coréen a en effet mis au point une technique qui se pratique par voie axillaire (sous le bras) et permet de dissimuler la cicatrice. Cette technique a été développée depuis maintenant 10 ans à l’Hôpital Américain de Paris (1), avec plus de 1200 patients opérés.

(Classement Le Point – novembre 2020)
Premier établissement à Paris et en région parisienne parmi les établissements privés et 7ème en France parmi les établissements privés, avec un taux de 88%, l’Hôpital Américain de Paris a la notoriété la plus importante en France dans la prise en charge du cancer de la thyroïde.

Quelle est la finalité de cette technique ?

Le chirurgien pratique une incision axillaire (au niveau de l’aisselle) unilatérale avec décollement sous-cutané. Le robot est ensuite installé. Les instruments sont de très petites tailles ce qui permet une grande précision dans la dissection de la glande thyroïde (2).

L’intervention dure en moyenne 50 minutes pour une chirurgie unilatérale de la glande ou 80 minutes pour une ablation totale. Les ganglions autour de la glande peuvent être retirés dans le même temps si nécessaire.

Cette technique présente deux avantages majeurs : la précision du geste et l’absence de cicatrice au niveau du cou. 

  • La précision du geste 
    Avec les instruments robotiques, extrêmement petits et minutieux, extrêmement maniables, le chirurgien parvient à disséquer de manière très précise le nerf récurrent – qui commande le mouvement du larynx et des cordes vocales – et les glandes parathyroïdes - qui génèrent la sécrétion du calcium.
  • L’esthétique et l’absence de cicatrice au niveau du cou
    Les patients, et notamment les femmes jeunes atteintes des pathologies thyroïdiennes,  sont réticents à vivre avec une cicatrice au milieu du cou. Cette cicatrice est en effet extrêmement visible dans les pays occidentaux (le cou n’étant que rarement couvert) et les patients ne souhaitent pas exposer qu’ils ont été opérés ou souffrent de certaines affections. De même, les personnes ayant des difficultés de cicatrisation ou présentant généralement des cicatrices de type chéloïde préfèrent éviter la présence d’une cicatrice au milieu du cou, particulièrement visible, qui peut d’ailleurs entraîner des répercussions psychologiques, sociales voire professionnelles.

Grâce à cette technique moins invasive que la chirurgie traditionnelle, le patient bénéficie d’une chirurgie de la thyroïde sans cicatrice visible.

Robot thyroïde

Comment est organisée la prise en charge à l’Hôpital Américain de Paris ?

Lors de la consultation préalable avec le chirurgien, l’ensemble de la procédure chirurgicale est présenté au patient et une date d’intervention est fixée avec lui. Le patient est admis à l’hôpital le matin même de l’intervention et sort généralement le lendemain ou le surlendemain. Une première analyse de la tumeur est réalisée pendant l’intervention et une analyse définitive est rendue au chirurgien au 8ème jour. Le diagnostic précis est alors communiqué au patient par son médecin.

Quels sont résultats obtenus grâce à la chirurgie robotique de la thyroïde ?

Les résultats de la chirurgie robotique sont excellents avec un très faible taux de complications par rapport à la chirurgie traditionnelle. Il est très difficile de donner des chiffres précis et surtout de comparer avec la technique dite à ciel ouvert. Cela dépend de la pathologie, de l’anatomie, et surtout de l’expérience du chirurgien avec le robot. Si les 2 techniques sont pratiquées, la vision obtenue avec le robot est vraiment incroyable et d’une grande qualité.

En effet, grâce au robot, la dissection est beaucoup plus précise. La voie axillaire permet d’aborder la glande au niveau latéral et d’être ainsi en contact immédiatement avec les structures à préserver, notamment le nerf récurrent et les glandes parathyroïdes.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Très peu de douleurs sont signalées après l’intervention avec simplement l’évocation d’une gêne sous la peau au niveau du cou qui régresse très rapidement. Le patient peut très rapidement bouger le bras du côté qui a été opéré. Il n’y a aucun risque d’éventuelles complications pour une éventuelle tumeur du sein ou d’éventuels curages axillaires car le chirurgien passe sous la peau et pas du tout dans la graisse, ce qui permet d’avoir une dissection beaucoup plus précise.

La cicatrice, de petite taille (de 4 à 5 cm) est refermée en deux plans avec de la colle permettant au patient de se doucher et de ne pas avoir d’ablation de fils au 8ème jour.

Comment est organisé le suivi ?

Le chirurgien revoit le patient huit jours après l’intervention lorsqu’il détient un diagnostic le plus précis possible. En cas de maladie tumorale importante, une réunion de concertation pluridisciplinaire est organisée pour poser l’indication d’un traitement par l’iode radioactive. Ce traitement est réalisé en collaboration avec l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris sur deux jours et présente des résultats très positifs.

 

Le cancer de la thyroïde présente entre 98 et 100 % de guérison à 5 ans lorsqu’il est pris en charge très tôt. (3)

Sources & crédits

1 : Patrick Aïdan, G. Boccara, N. Beressi, H. Monpeyssen: Chirurgie thyroïdienne et parathyroïdienne au Robot par voie axillaire. Annales d Endocrinologie 09/2012; 73(4):307., DOI:10.1016/j.ando.2012.07.249

2 : Patrick Aïdan, Maroun Bechara: Gasless trans-axillary robotic thyroidectomy: The introduction and principle. 06/2017; 6(3):229-235., DOI:10.21037/gs.2017.03.19

3 : Surveillance Epidemiology and End Results (SEER), National Cancer Institute. (2014, November). SEER Stat Fact Sheets: Thyroid Cancer. Bethesda, MD: National Cancer Institute.

Salle de bloc - chirurgie robotique thyroïde
American Hospital of Paris
2021-01-5T14:50:32