Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une maladie chronique grave caractérisée par des symptômes tels que l’essoufflement, les palpitations, la fatigue. C'est la maladie la plus fréquemment représentée en cardiologie, véritable enjeu de santé publique en France mais également dans le monde.

L’insuffisance cardiaque : qu’est-ce que c’est ?

Que faut-il savoir sur l'insuffisance cardiaque ?

Il est très important de la diagnostiquer l'insuffisance cardiaque, de réaliser les bilans nécessaires et surtout de la traiter.

L’atteinte du muscle cardiaque (myocarde) entraine une diminution de débit cardiaque ayant pour conséquence une sous-perfusion des autres organes.  Deux mécanismes peuvent entrainer la baisse du débit cardiaque :

  • Le premier mécanisme consiste en une diminution de la force de contraction du muscle cardiaque. L’insuffisance cardiaque est dite alors « systolique » dont la principale cause est l’infarctus du myocarde.
  • Pour comprendre le deuxième mécanisme, il faut d'abord comprendre que le remplissage sanguin du cœur conditionne en grande partie la force de contraction. L’insuffisance cardiaque dite « diastolique » est donc due principalement à une perte de souplesse du myocarde entrainant une baisse du débit cardiaque dont les deux causes principales sont le vieillissement et l’hypertension artérielle.

Le pronostic de l’insuffisance cardiaque systolique est moins bon que celui de l’insuffisance cardiaque diastolique.

Quels sont les symptômes de l'insuffisance cardiaque ?

Les symptômes de l'insuffisance cardiaque sont directement liés à la baisse du débit cardiaque :

  • Essoufflement au départ à l’effort puis au repos. Cet essouflement est dû à la présence d’eau dans les alvéoles pulmonaires ou la plèvre par extravasation de l’eau contenu dans le sang (« œdème pulmonaire »)
  • Fatigue générale
  • Palpitations dues soit à l’augmentation réflexe de la fréquence cardiaque pour compenser la baisse du débit cardiaque, soit à une arythmie cardiaque pouvant être la cause ou la conséquence de l’insuffisance cardiaque.

Le symptôme le plus grave est la mort subite qui peut survenir à n’importe quel moment dans la maladie lorsque le myocarde s’affaiblit en dessous d’un certain seuil.

Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs de risque sont liés aux pathologies à l’origine de l’insuffisance cardiaque donc en premier lieu à l’infarctus du myocarde et à l’hypertension artérielle.

Comment est réalisé le diagnostic de l'insuffisance cardiaque ?

Le diagnostic d’une insuffisance cardiaque repose sur l’interrogatoire et l’examen clinique du patient en consultation. Le bilan paraclinique permet dans un second temps de préciser le mécanisme de l'insuffisance cardiaque, sa gravité et d’en rechercher la cause, et ainsi de proposer au patient un traitement adapté.

Le bilan comporte en première intention une échographie cardiaque transthoracique qui permettra de mesurer précisément la force de contraction du cœur (la « fraction d’éjection » doit être normalement supérieure a 60 %).

D’autres examens peuvent également être prescrits secondairement, et entre autres :

  • Coronarographie
  • IRM cardiaque
  • Mesure ambulatoire de la pression artérielle
  • Polygraphie ventilatoire
  • Holter rythmique

Quels sont les différents traitements mis en place au sein de l’Hôpital Américain de Paris pour traiter l'insuffisance cardiaque ?

Le traitement dépend du mécanisme de l’insuffisance cardiaque.

Pour l’insuffisance cardiaque diastolique, un traitement médical suffit la plupart du temps :

  • Initiation ou modification du traitement antiarythmique pour équilibrer le profil tensionnel
  • Prescription d’un traitement bétabloquant, d'antihypertenseurs, de diurétiques
  • Traitement de l'arythmie cardiaque
  • Instauration de mesures hygiéno-diététiques

Pour l’insuffisance cardiaque systolique, un traitement médical est également nécessaire mais parfois, des procédures interventionnelles ou chirurgicales peuvent être indiquées :

  • Angioplastie coronaire voire pontage aorto-coronarien
  • Implantation d’un stimulateur ou d'un défibrillateur cardiaque
  • Greffe cardiaque

L’insuffisance cardiaque représente la 1ère cause d’hospitalisation en France. Sa prévalence est croissante et serait de 12 % chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Consulter nos Cardiologues

En savoir plus
American Hospital of Paris
2021-05-27T14:30:02