Polypes du côlon

Les polypes colorectaux sont des excroissances anormales des tissus de la muqueuse. Ils sont courants et souvent multiples, surtout chez les adultes âgés de plus de 50 ans, et n’occasionnent habituellement aucun symptôme.

types, facteurs de risque et traitements.

Que faut-il savoir sur le côlon ?

Le côlon est situé dans l’abdomen, entre l’intestin grêle et le rectum. Il mesure environ 1,5 m et se divise en 4 segments : le côlon droit, transverse, gauche et sigmoïde. Sa paroi est constituée de quatre couches différentes qui se superposent : la muqueuse (couche la plus interne), la sous-muqueuse, la musculeuse et la séreuse.

Quels sont les différents types de polypes ?

  • Les polypes hyperplasiques ou festonnés se produisent lorsque, dans une section de la muqueuse de l’intestin, des cellules croissent trop rapidement. Le risque que ce type de polype devient malin est faible sauf si le nombre est trop élevé ou si le polype est trop gros.
  • Les polypes adénomateux (adénomes) sont définis par la croissance de nouvelles cellules des glandes. Ils sont le type de polypes les plus courants et peuvent devenir cancéreux s’ils évoluent.
  • Les polypes hamartomateux sont caractérisés par une croissance excessive de cellules normalement présentes mais désorganisant la structure de la muqueuse.
  • Les polypes inflammatoires, plutôt des zones soulevées de tissu, sont courants chez les personnes souffrant d’une maladie inflammatoire de l’intestin.

Quels sont les symptômes des polypes ?

La plupart des polypes sont asymptomatiques. Le symptôme le plus fréquent est un saignement dans les selles ou une anémie.

Les lésions plus grosses peuvent entraîner des crampes, des douleurs abdominales ou une occlusion (une obstruction de la lumière intestinale). Les adénomes de grande taille peuvent entraîner, dans de rares cas, des diarrhées liquides et, par conséquent, une diminution de la concentration du potassium dans le sang.

Quels sont les facteurs de risque (FDR) des polypes du côlon ?

L’apparition de polypes peut être liée à différents facteurs de risques

  • L’âge : le risque augmente en vieillissant.
  • Les antécédents familiaux ou personnels de polypes
  • Un régime alimentaire pauvre en fibres
  • Le tabac et l’alcool
  • Certaines maladies génétiques constituent des facteurs de risque de polypes et de cancer du côlon.
  • Une acromégalie : une maladie due à un excès de production d'hormone de croissance.

Comment est réalisé le diagnostic des polypes du côlon ?

Les polypes peuvent être détectés lors d’un examen de dépistage proposé systématiquement aux personnes âgées de plus de 50 ans :

  • Test Immunologique Fécal (FIT) ou Recherche de sang occulte : une analyse d’un échantillon de selles pour vérifier la présence de traces de sang. Si le résultat est positif, une coloscopie doit être réalisée.
  • Coloscopie :  un long tube flexible dont le bout est muni d’une caméra utilisée afin de pouvoir visualiser la muqueuse interne du colon et ensuite identifier et retirer les polypes détectés. L’Hôpital Américain de Paris est équipé de coloscopes de nouvelles génération dotés de la chromoendoscopie virtuelle et de l’intelligence artificielle pouvant détecter automatiquement les polypes lors de la coloscopie avec une aide à la caractérisation pour déterminer si le polype est précancéreux avant même de l’analyser.

Les polypes peuvent également être détectés d’emblée par coloscopie soit dans le cadre d’un suivi médical régulier, du fait d’antécédents familiaux ou personnels de polypes ou de cancers colorectaux soit quand des symptômes se manifestent.

 

Comment se déroule une coloscopie ?

La coloscopie n'est pas qu'un simple examen radiologique, il est important que vous soyez actif afin que l’examen soit plus pertinent, et plus rapide.
En savoir plus

Quels sont les différents traitements des polypes du côlon ?

La plupart des polypes peuvent être éliminés au moment même de la coloscopie, en les coupant à la base avec une anse ou une pince à biopsie. Il s’agit de la technique de polypectomie ou mucosectomie. Certains polypes sont trop volumineux ou présentent un risque de cancer superficiel. Une nouvelle technique d’exérèse peut alors être nécessaire. Il s’agit de la dissection sous muqueuse, technique innovante pratiquée à l’Hôpital Américain de Paris, qui permet de réséquer le polype en entier en un seul fragment, quelle que soit sa taille, pour pouvoir mieux l’analyser et déterminer la présence ou non de cancer invasif.

Si le polype se révèle être cancéreux, la nécessité d’un traitement supplémentaire chirurgical dépend du risque de propagation éventuelle du cancer. Ce risque est déterminé par un examen microscopique minutieux du polype.

Chiffres clés

Les polypes surviennent chez 30 % à 50 % des adultes des pays industrialisés.
Les polypes dits adénomateux ou adénomes sont des lésions précancéreuses représentant environ 70 à 75 % des polypes.
La résection des polypes par coloscopie réduit significativement le risque de cancer du colon et évite le recours à la chirurgie.

Consultez nos gastro-entérologues

En savoir plus
American Hospital of Paris
2021-05-21T10:51:08